À la conquête des sommets

L’aventure Pyrénéenne d’Agnès & Ivan

Née à Grenoble et Pyrénéenne d’adoption, Agnès est une alpiniste passionnée. Elle a notamment fait ses armes au sein de l’équipe régionale d’alpinisme avec la FFCAM Occitanie, ce qui lui a permis de développer ses compétences et d’enrichir ses connaissances sur toutes les pratiques aussi diverses et variées qu’englobent l’alpinisme.

Ensemble avec son conjoint Ivan, ils ont repoussé les limites dans les majestueuses Pyrénées, une aventure où chaque pas est une fusion de courage et d’adrénaline.

Le parfait mélange entre deux disciplines : l'alpinisme et le parapente.

Leur aventure dans les Pyrénées a été une combinaison d’alpinisme et de parapente. L’idée d’associer ascensions (alpinisme, escalade) et descentes en parapente a conduit Agnès et Ivan à des sommets inexplorés, révélant les Pyrénées comme un terrain de jeu exceptionnel, encore peu exploré en parapente.

L’Aneto en est un bel exemple. Le plus haut sommet des Pyrénées, s’est avéré être le défi ultime. L’approche longue et ardue a été récompensée par une descente en parapente, offrant non seulement une économie de temps mais aussi une préservation essentielle des articulations.

Quant à Salanques Tempête, une course d’arête rêvée depuis longtemps, a ajouté une dose d’adrénaline. Entre dalles fracturées et ressauts de grimpe, Agnès et Ivan ont tracé un itinéraire audacieux, prouvant que l’exploration des Pyrénées est un défi unique en son genre.

Un moment inoubliable pour Agnès ?

Atteindre le sommet au coucher du soleil, mettant fin aux difficultés de la course. L’aube dévoilait chaque matin des panoramas à couper le souffle, suivie par un décollage majestueux depuis le glacier.

Pourtant, les défis étaient omniprésents. La météo capricieuse des Pyrénées a posé des défis considérables, exigeant une attente stratégique pour le créneau parfait en parapente. La patience et la flexibilité étaient essentielles dans cette danse avec les éléments.

Parmi les leçons apprises, Agnès insiste sur la préparation minutieuse.

” Il faut bien anticiper la topographie et les interrogations d’itinéraire. Croiser les informations, se repérer sur une carte et au final faire sa propre topographie avec des petites annotations clés pour que la course se déroule facilement.

Au final, nous n’avons pas eu de mauvaise surprise et tout a semblé évident. C’était mon plus grand stress de nous perdre car je n’étais pas seulement responsable d’Ivan qui était encordé avec moi mais aussi de la cordée derrière.”

La communication, l’optimisation du matériel et la répartition judicieuse du poids dans la cordée ont également joué un rôle crucial. Il faut optimiser le matériel pour alléger les sacs et favoriser une bonne communication pour une répartition de poids efficace.

“Par exemple Ivan a beaucoup plus de cardio que moi et est moins écrasé par le poids du sac lors du dénivelé mais après je prends la grande majorité du poids pendant la course d’arête et l’escalade comme je suis plus à l’aise. Il faut être à l’écoute de chacun.”

En conclusion, les Pyrénées, exigeantes sur le plan météorologique, ont été le théâtre d’une aventure tant rêvée.

Agnès et Ivan n’ont eu de cesse de rêver de ce créneau parfait, dévoilant un univers de courses inexplorées qui n’ont rien à envier à ceux des Alpes.

Rejoignez Agnès et Ivan dans leur quête incessante d’exploration surl’instagram de @Altitude Eyewear.

Mon panier
Fermer Favoris
Categories